Prendre un congé de maternité : les points à connaître

Vous attendez un heureux événement ? Toutes nos félicitations ! La naissance d’un enfant est une étape importante dans une vie de parent. Préparer un nid douillet, se reposer, prendre du temps pour soi et pour son bébé à naître… Sachez que vous pouvez bénéficier d’un congé de maternité pour vivre sereinement votre grossesse et profiter de votre bébé après l’accouchement. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le congé de maternité.

Congé de maternité : définition

Le congé de maternité est une période durant laquelle une femme enceinte peut s’absenter de son poste de travail en raison de sa grossesse. Il s’applique uniquement aux mères biologiques. Il s’agit d’un congé sans salaire, que l’on appelle également « congé sans solde ».

Suite à ce congé de maternité, la mère peut prendre un congé parental. Ce congé concerne les deux parents, biologiques ou adoptifs, et peut être pris simultanément. Pour les couples composés de deux femmes, ces critères s’appliquent également, à condition que le nom de la conjointe soit indiqué sur l’acte de naissance du nouveau-né. 

Quand peut-on prendre un congé de maternité ?

Le congé de maternité s’étend sur une période de 18 semaines continues. Il peut être pris de la 16e semaine avant la date prévue du terme et se terminer 20 semaines après la semaine de l’accouchement. Il est donc possible de répartir cette période avant et après l’accouchement.

Bon à savoir : si vous avez pris vos 18 semaines de congé de maternité avant votre accouchement, vous bénéficierez tout de même de 2 semaines supplémentaires à la suite de la naissance de votre enfant.

Si vous travaillez toujours dans les 6 semaines qui précèdent la date théorique de votre accouchement, votre employeur peut vous demander de fournir un certificat médical attestant de votre capacité à poursuivre votre travail. Sans ce document, il est en droit de vous obliger à prendre votre congé de maternité.

Qui peut prendre un congé de maternité ?

Seules les mères biologiques ont droit à ce congé de maternité sans salaire. Les salariées, les cadres supérieures et les employées de la construction peuvent en bénéficier. Les employées d’organisations fédérales sont soumises à des conditions particulières puisqu’elles relèvent du Code canadien du travail et non du CNESST. Les travailleuses autonomes sont quant à elles libres de choisir de prendre ou non ce congé de maternité.

Les documents à fournir

Afin de bénéficier du congé de maternité, vous devez informer votre employeur 3 semaines avant votre départ, en lui fournissant un avis écrit précisant cette date. Vous devrez également lui remettre un rapport écrit et signé par une sage-femme ou un certificat médical confirmant la grossesse ainsi que la date théorique de votre accouchement.

Si vous devez quitter votre emploi avant ce délai de 3 semaines pour des raisons de santé, il vous faudra alors donner à votre employeur un certificat médical mentionnant votre incapacité à poursuivre votre travail.

Salaire et prestations

Le congé de maternité est un congé sans salaire durant lequel vous n’êtes pas payée. Toutefois, vous pouvez percevoir des prestations du Régime québécois d’assurance parentale si vous remplissez les conditions d’admissibilité. Le montant des prestations sera calculé en fonction de votre situation. Vous pouvez prendre contact avec le Centre de service à la clientèle du RQAP pour avoir plus d’informations. Il est possible de faire une demande de prestations en ligne directement sur le site internet du RQAP. Pour cela, vous devrez renseigner des informations personnelles sur vous, sur votre enfant et sur vos revenus.

Nous vous souhaitons une belle grossesse et beaucoup de bonheur à venir !

Share this post

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Recent articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.